at-tawhid.net

L'Attribut Divin de l'Omniscience - Al 'Ilm (Al Ghazâlî, Ar Râzî, Ash Sha'rawî...)

16 Mai 2010 , Rédigé par at-tawhid.net Publié dans #Les Attributs d'Allâh

Allâh (qu'Il soit exalté) dit :

 

" Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines. Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui Al Latîf, Al Khabîr ? " [Sourate 67 – Verset 13 et 14].

 

Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il connaît toutes les connaissances. Sa Science embrasse tout ce qui se passe depuis les profondeurs de la terre jusqu'au cieux les plus élevés et rien n'échappe à Sa Science, même pas le poids d'un grain de moutarde sur la terre et dans le ciel. Il connaît même le déplacement de la fourmi noire sur la pierre lisse au cours de la nuit sombre. Il perçoit le mouvement des particules de poussière dans l'atmosphère, Il connaît le secret et ce qui est plus subtil encore, Il connaît les soucis des consciences, les mouvements des idées qui traversent les esprits et les contours des secrets intimes par une science éternelle par laquelle Il ne cesse d'être qualifié depuis l'éternité des éternités, non par une science qui se renouvelle et qui se réalise dans Son Essence par acquisition. » [Qawâ°id Ul 'Aqâ°id].

 

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Sache que la Science d'Allâh est différente des sciences possédées par les êtres contingents, et ceci pour plusieurs raisons :

 

  1. Par la Science Une, Il connaît toutes les réalités qui en sont l'objet, au contraire du serviteur.

  2. Sa Science ne subit pas d'altération devant celles des réalités connaissables, à l'inverse de la science que possède le serviteur.

  3. Sa Science n'est obtenue ni par les sens, ni par la réflexion, contrairement à celle de Ses serviteurs.

  4. Sa Science est d'une immuabilité nécessaire qui refuse tout déclin. Allâh a dit : « Ni assoupissement ni sommeil ne Le prennent » [Sourate 2 – Verset 255] ; « Ton Seigneur » [Sourate 19 – Verset 64]. Or, la science du serviteur est passible de disparition.

  5. Le Vrai (Al Haqq) – gloire à Lui – n'est pas préoccupé par une science au détriment d'une autre, au contraire du serviteur.

  6. Les réalités connaissables du Dieu Véritable sont en nombre infini, au contraire de celles du serviteur. » [Lawâmi' Ul Bayyinât].

 

En réalité, Seul Allâh est Savant, car Lui à toujours tout su tandis que nous n'obtenons en savoir que ce qu'Il a voulu nous donné de Sa Science. Notre science n'est donc que partielle et n'a rien de concrète. De plus, nous pouvons oublier, confondre, mal interpréter, tandis qu'Allâh a toujours tout connu sans jamais faillir. Avant même la création Il connaissait la création, Allâh est Celui Qui sait tout et à toujours tout su, de même qu'Il sait tout ce qui se passera. Il est Le Créateur de la science et la domine parfaitement, il n'y a de force et de puissance qu'en Allâh. « Nous n'avons de science que ce que Tu nous a fais connaître. En vérité, Toi, Tu es L'Omniscient (Al 'Alîm). » [Sourate 2 – Verset 32]. 

 

Et le Sayyid Muhammad Ul Mutawallî Ash Sha'rawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde et répande Sa Paix sur lui) a dit : 

 

« Les Attributs d'Allâh sont absolus lorsqu'ils concernent Allâh, mais relatif lorsqu'ils concernent Ses créatures.

 

Lorsqu'on nous dit qu'une personne est un savant, on demande en général dans quel domaine ; ce sera en médecine par exemple. On pourrait demander aussi dans quelle spécialité médicale ; ce pourrait être la chirurgie par exemple. On pourrait se renseigner en plus sur le type de chirurgie qu'elle maîtrise. Cependant lorsque l'on parle du Savoir d'Allâh , on n'entend pas du tout un domaine particulier ou ponctuel, mais un savoir permanent, total et absolu. Allâh est Omniscient, Il sait tout. Cela signifie qu'Il a toujours su ce qui fut, ce qui est et ce qui sera.

 

Il sait tout, signifie aussi qu'Il n'a pas besoin d'évoluer dans le savoir, c'est à dire, d'en savoir plus, puisqu'Il a toujours su tout ce qui pouvait être su. Sa Science est donc absolue. A l'aide du verbe savoir et de ses dérivés, Allâh a exprimé de manière claire et récurrente le caractère absolu de Sa Science. Voici quelques exemples de versets où le verbe savoir est au passé :

 

« Il savait ce que contenait leurs cœur ; Il a fait descendre sur eux la sérénité [...] » [Sourate 48 – Verset 18].

 

« Il savait ce que vous ne saviez pas. Il décréta pour vous un succès proche. » [Sourate 48 – Verset 27].

 

« S'Il avait su qu'il y avait quelque bien en eux, Il leur aurait accordé d'entendre. » [Sourate 8 – Verset 23].

 

« Allâh a maintenant allégé votre tâche car Il a su ce qui persistait en vous comme faiblesse. » [Sourate 8 – Verset 66].

 

Dans les versets suivants, le verbe savoir est au présent :

 

« Ne vous ai-Je pas dit que Je connais le mystère des cieux et de la terre ; et Je sais ce que vous divulguez et ce que vous tenez secret. » [Sourate 2 – Verset 33].

 

« Que leur propos ne t'attristent pas ! Nous savons parfaitement ce qu'ils cachent et ce qu'ils divulguent. » [Sourate 36 – Verset 76]. 

 

« Nous savons que certains d'entre vous le traitent de menteur. » [Sourate 69 – Verset 49].

 

« Nous avons créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère. » [Sourate 50 – Verset 16].

 

« Allâh sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez. » [Sourate 16 – Verset 19].
 

« Allâh sait ce que porte chaque femelle et la durée de la gestation. » [Sourate 13 – Verset 8].
 

« Il connaît son gîte et son repère. » [Sourate 11 – Verset 6].
 

« Mais nul autre qu'Allâh ne connaît l'interprétation du Livre. » [Sourate 3 – Verset 7].

 

« Il sait ce qui se trouve devant les hommes et derrière eux. » [Sourate 2 – Verset 255].

 

« Allâh connaît parfaitement tous ceux qu'ils invoquent en dehors de lui. » [Sourate 29 – Verset 42].

 

Dans les versets suivants, le verbe savoir est au passé mais avec la forme dérivé « 'allâma » avec dédoublement du « L », ce qui donne au verbe le sens d'enseigner :
 

« Il enseigna à °Âdam tous les noms. » [Sourate 2 – Verset 31].
 

« Je t'ai enseigné Le Livre, La Sagesse, La Thora et L'Evangile. » [Sourate 5 – Verset 110].

 

« Lorsque vous vous sentez en sécurité, souvenez-vous d'Allâh, Lui qui vous a enseigné ce que vous ne saviez pas. » [Sourate 2 – Verset 239].

 

« Ya'qûb possédait la science que Nous lui avions enseignée ; mais la plupart des hommes ne savent pas. » [Sourate 12 – Verset 68].

 

« Allâh accorda à Dâwud la royauté et la sagesse ; Il Lui enseigna ce qu'Il voulut. » [Sourate 2 – Verset 251].
 

Dans le verset suivant, c'est le nom d'agent « 'alîm » dérivé du verbe savoir « 'alima » qui est employé ; cependant, la traduction française ne donnera pas forcément un nom d'agent : « Il est Celui Qui connait ce qui est caché et ce qui est apparent. Il est Al Kabîr, Al Muta'âlî. » [Sourate 13 – Verset 9].

 

Dans le verset suivant, c'est la construction du superlatif « a'lam » du verbe savoir qui est employée : « Votre Seigneur connaît mieux ce qu'il y a dans vos âmes. » [Sourate 17 – Verset 25].

 

Dans le verset suivant, c'est la construction de l'adjectif intensif « 'alîm » du verbe savoir qui est employée : « Allâh sait parfaitement ce que vous faites de bien. » [Sourate 2 Verset 215].
 

Par ailleurs, s'il est au courant que l'être humain oublie des choses qu'il sait, ce n'est pas le cas d'Allâh dont le savoir ne varie pas selon les moments, mais il est toujours absolu. De même, si la faculté d'assimilation de l'homme peut arriver à saturation, il n'en va pas de même d'Allâh dont Le Savoir est illimité tout en étant toujours parfaitement précis. » [Sharhu Asmâ°i Llâh Il Husnâ].

 

" Allâh sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez "

 

[Sourate 16 – Verset 19]

 

Partager cet article

Commenter cet article